https://festivaljazzsaintgermainparis.com/wp-content/uploads/2014/02/scott-slider.jpghttps://festivaljazzsaintgermainparis.com/wp-content/uploads/2014/02/scott5-slider.jpghttps://festivaljazzsaintgermainparis.com/wp-content/uploads/2014/02/scott6-slider.jpghttps://festivaljazzsaintgermainparis.com/wp-content/uploads/2014/02/scott4-slider.jpghttps://festivaljazzsaintgermainparis.com/wp-content/uploads/2014/02/scott3-slider.jpg

Rhoda Scott

© Alexandre Lacombe

Sophie-Véronique Cauchefer-Choplin

© DR

Ronald Baker

© Patrick Martineau
© Antoine Thiallier / athipic.fr
© Antoine Thiallier / athipic.fr

CONCERT CRÉATION

RHODA SCOTT & SOPHIE-VÉRONIQUE CAUCHEFER-CHOPLIN
FEAT. RONALD BAKER
« SACRÉ JAZZ ! »

Dialogue inédit entre deux grandes organistes

Rencontre au sommet entre deux musiciennes qui enchantent le public depuis des décennies. Elles jouent du même instrument, à savoir « l’orgue ». Le Hammond B3 pour Rhoda Scott, légende vivante du jazz, qui joua régulièrement au Bilboquet dès 1968, club mythique de jazz de la rue Saint-Benoît, et le grand orgue, pour Sophie-Véronique Cauchefer-Choplin, titulaire du grand orgue de Saint-Sulpice, l’un des plus grands d’Europe avec cinq claviers et plus de cent jeux.

On aurait pu penser que ces deux univers distincts, entre la plus grande église de Paris et un club de jazz, n’avaient à priori rien en commun, mais cela serait mal connaître l’histoire de nos deux compères et amies de longue date, leur curiosité, et leur admiration respective.

Premier Prix d’Improvisation du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Sophie-Véronique Cauchefer-Choplin aime improviser sur des thèmes musicaux mais aussi sur des textes lus et sur des films muets, et quant à Rhoda Scott, fille de pasteur dans le New Jersey, elle a grandi dans l’ambiance si chaleureuse des églises afro-américaines, accompagnant à l’orgue les chants gospels dès l’âge de huit ans, et révélant une sensibilité musicale exceptionnelle.
Une artiste classique liturgique qui improvise, une artiste jazz qui joue dans les églises, et voilà l’aventure lancée, entre gospels et improvisations, pour cette rencontre exceptionnelle, en abolissant les styles pour se concentrer sur l’essentiel : le partage, un dénominateur commun entre une église et un club de jazz. Il suffisait juste de traverser le boulevard Saint-Germain. Et pour sublimer plus encore cette rencontre, ces deux grandes dames ont convié le trompettiste Ronald Baker, bien connu des amateurs de jazz également, et ami de longue date de Rhoda Scott.

Un concert créé et présenté en exclusivité pour le festival, pendant lequel le jeu des deux organistes sera filmé et retransmis en direct sur un écran géant placé face au public. Une soirée inédite qui s’annonce mémorable.

Rhoda Scott : orgue Hammond / Sophie-Véronique Cauchefer-Choplin : grand orgue / Ronald Baker : trompette

Merci à la Paroisse Saint-Sulpice et à son Curé, le Père Henri de La Hougue, pour leur accueil.
Merci à l’Association pour le rayonnement des orgues Aristide Cavaillé-Coll de l’église Saint-Sulpice www.aross.fr